17 Jun 2024
Dark Light

Article

Le phare des baleines >

Les 5 phases de la dépression : savoir les identifiers pour mieux agir

La dépression est une maladie psychique. Elle se caractérise par des troubles de l’humeur qui peuvent avoir une incidence importante sur la vie quotidienne. La tristesse, le perte d’intérêt ou de plaisir pour des activités agréables et appréciées, la fatigue, le manque d’énergie et les troubles du sommeil sont autant de symptômes de la dépression. Comment la reconnaître ? Quels sont les différents types de dépression ? Les réponses dans ce nouveau guide.  Les types de dépression  Si la dépression est une maladie psychosomatique (associant des symptômes psychiques et relatifs au cœur) qui se manifeste par un dérèglement de l’humeur, il existe pourtant différents types de dépression.  Parmi elles on retrouve la dépression atypique, la dépression postnatale, la dépression saisonnière, la dépression psychotique et la dysthymie.  Voyons de plus près les différences notables entre ces différents types de dépression.  La dépression atypique La dépression atypique se caractérise par des symptômes assez spécifiques et différents de la dépression typique ou courante. Les personnes qui présentent une dépression atypique sont concernés par une hypersensibilité, une augmentation de l’appétit et une prise de poids, une hypersomnie ou une somnolence excessive et une sensibilité accrue au rejet et aux critiques.  La dépression postnatale  La dépression postnatale est liée à un événement : la naissance d’un enfant. Les causes de son apparition peuvent être assez variées : chute hormonale, déséquilibres biochimiques, problèmes émotifs etc… Les symptômes s’apparentent à la dépression clinique et persistent pendant plus de 4 semaines.  La dépression saisonnière  Bien qu’étonnant, la dépression saisonnière est liée au temps qu’il fait ou à la période de l’année. Les symptômes se manifestent généralement en automne ou en hiver. Les symptômes se caractérisent par un état de fatigue sur plusieurs mois, une envie de dormir assez persistante, des pulsions alimentaires et une prise de poids. La dépression saisonnière se résorbe au printemps ou en été.  La dépression psychotique  La dépression peut être tellement importante que la personne peut perdre contact avec la réalité. On parle alors de dépression psychotique. Dans ce cadre, les symptômes cliniques de la dépression s’accompagnent d’hallucinations visuelles auditives, de délires sans fondement avec des séquences de paranoïa associant une faible estime de soi et des critiques envers soi-même qui peuvent être extrêmement négatifs pour le bien-être de la personne.  La dysthymie  La dysthymie est un état dépressif. Dans ce cas, on ne parle pas réellement de dépression. Les symptômes sont une baisse d’énergie, une somnolence, un manque d’appétit, une perte d’envie, une fatigue, un manque de concentration et une faible estime de soi. Cet état dépressif peut avoir une incidence sur la vie quotidienne notamment dans les relations sociales, les études ou encore le travail.  Les 5 phases de la dépression Dans la dépression, il n’y a pas réellement de phase établie, mais il est toutefois possible de lister les différentes progressions. Les phrases peuvent variées en fonction de la personne et de l’intensité des symptômes.  Phase 1 : L’épuisement et le découragement Dans un premier temps, la personne n’a pas conscience de son état. Elle peut se sentir simplement épuisée et découragée. Elle peut se dire qu’elle n’a pas la force pour faire telle ou telle chose, qu’elle n’y arrivera jamais et que cela peut lui demander trop d’efforts. Face à une difficulté, cette personne peut se mettre à paniquer, à ressentir un fort sentiment de stress et la mettre en situation d’échec.  Ces émotions négatives conduisent à ressentir une fatigue intense et constante tout en ayant dormi suffisamment. Elles mènent également à avoir des difficultés à se concentrer, à prendre des décisions ou à accomplir des tâches tout à fait simples. Ces conditions peuvent entraîner une perte d’intérêt pour les activités quotidiennes et de loisir et plonger la personne dans un profond désespoir.  Phase 2 :  La perte de toute envie  La perte d’envie, ou aussi appelée anhédonie, intervient dans la phase 2 et est un symptôme fréquent de la dépression . Ce signe se caractérise essentiellement par une perte d’intérêt ou de plaisir pour les activités qui étaient auparavant plaisantes ou satisfaisantes pour la personne.  Cette perte d’envie affecte tous les aspects de la vie, y compris les relations sociales, le travail, les loisirs, la nourriture et le sexe. À ce moment-là, la personne peut se sentir totalement détachée, désintéressée et désengagée de sa vie quotidienne. Pour elle, plus rien n’a d’importance. L’enthousiasme, l’exaltation sont des émotions qui peuvent avoir du mal à se manifester dans ce cadre. La personne en phase 2 à du mal à se réjouir ou à ressentir des émotions positives.  Phase 3 :  Le trouble de l’appétit et du sommeil Le trouble de l’appétit et du sommeil interviennent dans la phase 3 de la dépression. Ce sont les premiers signes à repérer. En ce qui concerne l’appétit, la personne peut avoir des pulsions alimentaires ou ne rien vouloir manger du tout. Toutefois, la dépression peut conduire à perdre complètement l’appétit ou à ressentir des envies de nourriture malsaine ou de confort pour se sentir mieux. La perte ou la prise de poids peut être assez significative.  En ce qui concerne le sommeil, la personne présentant une dépression peut avoir des difficultés à s’endormir ou à rester endormie. Les réveils nocturnes sont courants. La personne peut se réveiller assez tôt sans être dans la capacité de se rendormir.  La dépression peut entraîner chez certaines personnes une hypersomnie tout en ressentant une forte sensation de fatigue au réveil.  Phase 4 : Pensée noires , isolement  Dans cette phase de la dépression s’installent des pensées/ des idées noires ainsi qu’un isolement.  La personne ressent des pensées négatives et désespérées sur elle-même. Exemple : je ne suis bonne à rien, je suis dans un mauvais état, je ne suis pas belle, je suis seule, je vaux rien, je n’ai pas de valeur. Toutes ces pensées ont un impact sur la qualité de vie. Et lorsque celles-ci s’installent, elles peuvent être difficiles à surmonter.   L’isolement social est un autre symptôme courant de la dépression. La personne qui peut

Autre article