24 Feb 2024
Dark Light

Article

Le phare des baleines > Santé > La femme perverse narcissique : les signes pour l’identifier et rompre avec elle
Femme pervers narcissique

La femme perverse narcissique : les signes pour l’identifier et rompre avec elle

Quand on aborde le sujet de la perversion narcissique, les victimes sont généralement des femmes. Cela n’exclut pas le fait que les hommes peuvent également tomber dans les mailles de manipulatrice narcissique.

Au premier abord, une personne qui fait preuve de perversité narcissique peut difficilement être détectable. Plusieurs symptômes sont pourtant visibles tant que chez le pervers narcissique masculin que féminin.

Il faut en revanche faire la nuance entre une personne à la personnalité narcissique et un pervers narcissique. Le premier est autocentré et ne fait pas de mal consciemment contrairement au second qui y prend un réel plaisir.

Définition d’un pervers narcissique

Un pervers narcissique ou PN est tout individu atteint d’un trouble de la personnalité narcissique. Cette personne fait alors partie des gens toxiques dont il serait préférable de s’en protéger. Ce trouble peut aussi bien provenir d’un homme que d’une femme.

Cet individu va présenter des signes de personnalité dont les curseurs sont tellement avancés à l’extrême que ça sort des normes sociales. Cela fait basculer le trouble dans le domaine psychiatrique.

Origine de ce mal

Le plus souvent, une personne devient un pervers narcissique après avoir grandi au sein d’une famille dysfonctionnelle. Dès son plus jeune âge, cette personne aurait subi des traumatismes, des abus et des violences.

En tant qu’enfant, il se serait alors fabriqué une sorte de bulle increvable autour de sa personne pour se protéger. Son objectif est de se couper de son empathie et de sa vie émotionnelle. Devenu adulte, il se cache sous un masque de personne aussi sociable que charismatique.

En apparence, il serait une personne adorée et considérée comme humble, voire même bienveillante pour les plus douées. Il n’en est malheureusement rien, car ces individus représentent le cauchemar d’une ou de plusieurs victimes isolées et démunies.

Ils ont une telle emprise sur leurs victimes que celles-ci ne sont plus en mesure de se défendre ou même d’en discuter autour d’elles.

Des personnes HPI ?

À travers la définition de ces manipulateurs, c’est logique de se demander s’ils sont en réalité des personnes à haut potentiel intellectuel. Eh bien, il existe effectivement des points communs entre une personne HPI et un pervers narcissique.

Les deux ont généralement un QI supérieur à la moyenne. C’est d’ailleurs cet atout qui permet au pervers narcissique de faire autant souffrir sa victime. Il fait recours à son intelligence afin de manipuler et décerveler.

La différence qui pourrait avoir entre ces deux types d’individus se tiendra à la seconde grande caractéristique : la partie émotionnelle. Un être pervers narcissique ne serait pas doté d’une sensibilité particulière. Pour cause, il est dénué de bienveillance et d’empathie.

Les signes d’une femme perverse narcissique

Un être humain qui fait preuve de perversité narcissique est difficilement détectable au premier abord. C’est d’ailleurs là que se trouve toute sa force, ne pas se faire repérer.

Il existe pourtant des signes apparents pouvant permettre de démasquer ces types d’individus. Une fois détectés, ces symptômes permettront de prendre suffisamment de recul afin de se libérer de la manipulation.

Contrairement à ce qu’on peut penser, il existe des symptômes de personne perverse narcissique aussi bien communs à la femme qu’à l’homme. La femme pervers narcissique présente en revanche d’autres traits qui lui sont propres.

Les 15 caractéristiques communes avec l’homme

Parmi les symptômes communs à la femme et à l’homme pervers narcissique, on dénombre une quinzaine. Sur la base de ceux-ci, il est plus facile de reconnaitre ces personnages.

1) Un égo démesuré

Qu’il soit une femme ou un homme pervers narcissique, les deux se considèrent avantagés sur le plan physique. Ils se trouvent séduisants, à la limite très beaux, bien plus que ce qu’il en est réellement.

Le plus fréquent, ces personnes mettent exagérément en avant leurs réussites ou les inventent simplement. Le but est de se valoriser auprès de leurs entourages.

Au travail, ce type de manipulateur peut sévir en accentuant volontairement son ascension professionnelle. Il commencera à vanter ses compétences chez ses autres collègues de travail. Si ses résultats sont à son avantage, cela devient une arme de plus pour mettre en confiance sa victime.

Celle-ci se trouve dans les conditions optimales pour être harcelée.

2) Se faire passer pour une victime

Adopter la posture de victime est l’une des meilleures stratégies qu’ont trouvés ses gens mystificateurs pour atteindre leur proie. Au boulot, ils ne cesseront pas de clamer qu’ils sont mal payés par rapport à leurs résultats meilleurs que les autres.

Ils peuvent aller jusqu’à affirmer que peu de personnes mériteraient leur amitié et que d’autres ne l’ont jamais méritée.

À travers ces stratèges de manipulation, ces individus arrivent à faire croire qu’ils sont en réalité les victimes vis-à-vis de leurs proies. Ils projettent sur ces dernières leurs propres caractéristiques. Se victimiser fait partie de la machination de ce manipulateur pour attendrir ses proies et surtout en garder le contrôle.

Il peut aussi utiliser la technique de manipulation mentale gaslighting. Avec celle-ci, il cherchera à faire douter sa victime de sa bienveillance, mais aussi de sa santé psychologique.

3) Critiquer son entourage

Ce personnage toxique n’hésite pas à humilier volontairement son voisinage, contact. Il peut s’agir des proches de son passé, en l’occurrence des personnes qui ont partagé sa vie. Ce signe est celui qui revient le plus : ces individus disent beaucoup de mal de leur ex-compagne.

Ils peuvent les traiter de fous, de pervers et tout le reste suit dans ce même ordre d’idée. Il n’est donc pas rare de rencontrer une personne qui à la critique facile. Elle emploie alors des mots assez crus à l’égard de ses anciens collègues de service, ses ex-partenaires ou son entourage.

Cela lui permet de se mettre lui-même en valeur. Le pervers narcissique cherche dans ce cas à associer le dénigrement à la comparaison de ses propres caractéristiques personnelles.

4) Un caméléon avec un décalage entre ce qu’il est et ce qu’il dit

Ce personnage n’est pas inconnu, il est souvent très sûr de lui et affirme souvent être attaché à des valeurs d’honnêteté. Il se décrit comme loyal, voire même bienveillant, mais ses actes sont antipodes.

Il peut donner l’apparence de vouloir aider son prochain, mais ses actions seront toute autre. En réalité, elles seront guidées par sa volonté de réussite personnelle.

Des principes spirituels et moraux, ce manipulateur peut dire en éprouver, mais n’hésite pas à s’entourer de personne ouvertement immorale.

5) Un besoin accru d’attention

La façon d’interagir avec les autres, un cinquième symptôme permettant d’identifier cet être toxique. Avec ce besoin désespéré d’attention, il cherche toujours à se mettre sur le devant de la scène.

Très tôt, il porte le manteau de celui qui raconte des histoires, organise des événements et rencontres. Il faut surtout dénoter ce besoin régulier de prouver aux yeux des autres sa réussite et ses exploits.

6) Un fin séducteur

Le pervers narcissique (PN) dispose d’un as dans sa manche qu’est la séduction. Homme ou femme, la séduction est leur technique de manipulation célèbre. Être et paraitre au vu de tous est un véritable mode de vie pour ces manipulateurs.

Dans la pratique, il faut déceler des comportements subtils avec un charmeur invétéré qui transparait chez ces mystificateurs. La flatterie entre également en jeu pour attirer la proie petit à petit dans un piège.

7) Une réputation douteuse

Beaucoup de personnes sont à priori bien constituées, dotées de belles qualités avec des valeurs semblables aux vôtres. Derrière ce profil peut se cacher une réputation douteuse qui doit mettre la puce à l’oreille.

Il est essentiel de prendre ses distances par rapport à ces profils de personne, qu’il soit ami ou prétendant. Une autre façon d’identifier sa réputation inquiétante est de faire attention à ce qu’il dit de ses anciennes relations.

Le PN aura tendance à dénigrer ses précédentes relations amoureuses, mais en réalité ses manœuvres ont eu à faire des dégâts. De son côté, il doit sincèrement penser n’être pour rien et donc incapable de se remettre en question.

8) Un manque d’empathie manifeste

Malgré qu’il ait conscience du mal qu’il fait endurer aux autres, le PN est incapable un instant de se mettre à la place des victimes. Il est aussi incapable de les comprendre profondément. En se sentant supérieur, il n’a véritablement pas d’énormes principes moraux.

En dépit de comment s’y prendre et des prix à payer pour y arriver, il est une personne attirée par le :

  • Succès ;
  • Pouvoir ;
  • L’argent ;
  • Et la célébrité.

Le PN peut en effet faire étalage de réactions violentes en ignorant les conséquences.

9) Il cherche à isoler ses victimes

Pour avoir une emprise sur ses victimes, ce personnage toxique cherchera à les isoler en faisant preuve d’imagination. Il utilisera aussi bien le mensonge et les critiques pour faire le ménage autour de sa proie afin que celle-ci lui voue une confiance totale.

En couple, il est un maître chanteur affectif et mettra tout en œuvre pour faire culpabiliser sa victime avec des mots bien placés.

10) Les pervers narcissiques surestiment leurs capacités

Ces manipulateurs se disent qu’ils possèdent une intelligence supérieure à la moyenne avec des capacités exceptionnelles à l’inverse des autres. Un grand analyste des interactions interpersonnelles dans le privé, ces individus démontrent une certaine polyvalence.

11) Utilisation de langage notoire de perversion

Pour identifier ces PN, il faut également analyser le langage de celui-ci. Il se veut ponctué de superlatifs et de phrases uniques. En plus de cela, ils peuvent recourir à des injonctions contradictoires verbales. Cela permet de mettre sa cible dans la confusion.

12) Il met sa cible dans une position d’impuissance

Réussir sa manipulation au mieux, voilà l’objectif que s’assigne le pervers narcissique. Pour y arriver, il se doit de mettre sa victime dans une position de culpabilité et de faiblesse. Il usera de ruse pour imposer à sa proie une vision faussée d’elle-même.

13) Le menteur né

Cette personne toxique est un être qui cherchera toujours à créer un brouillard mental dans la tête de sa cible. Il irait jusqu’à traiter celle-ci de paranoïaque et qu’elle ne comprend pas véritablement ses intentions.

14) Une personne lunatique

Ce profil d’individu peut également montrer des signes de sautes d’humeur. Celles-ci peuvent apparaitre de façon bien plus fréquente que chez une personne normale. C’est un signe assez évocateur.

15) Les maîtres de la discussion

Avec ce personnage, il est préférable de ne pas lui couper la parole. Il en a horreur, mais peut de son côté monopoliser la discussion. Les conversations ennuyantes ne sont pas sa tasse de thé.

Les 5 traits propres d’un pervers narcissique féminin

La femme pervers narcissique présente une manière encore plus sournoise pour manipuler sa cible et d’abuser d’elle.

Femme séductrice

1) Une séductrice exceptionnelle

Avec une apparence soignée, la séduction est sans doute l’arme la plus fatale dont dispose une manipulatrice perverse. L’apparence étant un atout qui ouvre presque toutes les portes, elles y consacrent une attention particulière.

2) Un besoin excessif d’afficher sa réussite

Une femme souffrante de ce trouble aura tendance à vouloir continuellement exhiber sa réussite. Cela peut se refléter par l’étalage de ses biens matériels, une belle maison ou un statut social avantageux.

3) User du sexe pour avoir le contrôle sur sa victime

Le sexe représente l’avantage que dispose la manipulatrice féminine qui fait défaut au pervers narcissique homme. Il est une arme redoutable pour mener à la baguette ses proies qui sont pour la plupart des hommes. La femme n’hésitera pas à l’employer si cela lui permet d’atteindre son objectif.

4) Montrer une apparence fragile

La mystificatrice narcissique peut donner l’apparence d’une femme fragile, parfois à la limite immature et sans défense. Une technique infaillible pour faire baisser la garde de sa cible bien qu’il puisse avoir une part de vérité.

5) Une femme à enfant qui mérite une certaine protection

S’il y a des enfants en jeu, c’est un argument que la perverse narcissique peut employer pour apprivoiser l’homme. Elle est aussi dangereuse qu’un homme pervers narcissique et prendra tout autant un plaisir énorme à détruire.

Comment faire la différence avec une personne à la personnalité narcissique ?

C’est à tort et à travers que de nombreuses personnes utilisent les termes personne perverse narcissique et personnalité narcissique. Bien qu’il puisse exister des similitudes entre les deux, ils sont totalement différents.

Les personnes perverses narcissiques montrent une réelle forme de satisfaction à manipuler et à détruire les autres. Contrairement à elles, les patients présentant un trouble de personnalité narcissique ne tirent pas plaisir de leurs actes.

Ils agissent de manière involontaire d’autant puisqu’ils sont trop autocentrés. Ils sont caractérisés par :

  • La mégalomanie accompagnée d’idées qui relèvent de la grandeur ;
  • Un sentiment d’être unique ;
  • Le caractère de dominance par rapport aux autres ;
  • Une absence d’empathie, etc.

Ces personnes montrent au quotidien un égo surdimensionné avec un comportement nombriliste.

Que faire si on est en couple avec une femme pervers narcissique ?

La première étape pour se libérer d’une femme pervers narcissique est d’être d’abord conscient du caractère pathologique de sa relation amoureuse. Le chemin pour une guérison passe d’abord par la prise de conscience, et c’est encore plus avéré dans ce cas.

Une fois le mal décelé, il importe de trouver une porte de sortie qui passe par l’entourage proche. Cela implique de renouer avec ses proches que la femme manipulatrice a bien fait de les éloigner. Si malgré cela, elle a toujours de l’influence sur la relation, la fuite se présente comme le salut.

Quel que soit le sexe du manipulateur narcissique, la fuite reste une alternative efficace. Dans le cas où le départ pourrait sembler difficile, l’homme devra demander l’aide d’un professionnel. Une thérapie orientée vers la prise de conscience ne lui sera que bénéfique.

Que faire si sa mère est une femme perverse narcissique ?

Se défaire d’une mère perverse narcissique est un réel combat aussi difficile que de vivre avec elle. En optant pour la solution de s’éloigner d’elle, cela peut impacter sur sa confiance en soi. Arrivé à l’âge adulte cette option devra être reconsidérée.

Pour se libérer de cette relation toxique, cela implique de prendre des mesures drastiques comme mettre de la distance. Il s’agit de couper le pont avec sa mère sans ressentir de la culpabilité. Une autre alternative est de rester, mais prendre assez de recul et agir comme si elle était une personne étrangère.

La perversité narcissique est un phénomène qui touche autant les hommes que les femmes. Elle peut impacter la victime au point de lui causer des troubles psychiques ou conduire la mort.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 1 =