29 May 2024
Dark Light

Article

Le phare des baleines > Santé > Les 5 phases de la dépression : savoir les identifiers pour mieux agir
5 étapes de la dépression

Les 5 phases de la dépression : savoir les identifiers pour mieux agir

La dépression est une maladie psychique. Elle se caractérise par des troubles de l’humeur qui peuvent avoir une incidence importante sur la vie quotidienne. La tristesse, le perte d’intérêt ou de plaisir pour des activités agréables et appréciées, la fatigue, le manque d’énergie et les troubles du sommeil sont autant de symptômes de la dépression. Comment la reconnaître ? Quels sont les différents types de dépression ? Les réponses dans ce nouveau guide. 

Les types de dépression 

Si la dépression est une maladie psychosomatique (associant des symptômes psychiques et relatifs au cœur) qui se manifeste par un dérèglement de l’humeur, il existe pourtant différents types de dépression.  Parmi elles on retrouve la dépression atypique, la dépression postnatale, la dépression saisonnière, la dépression psychotique et la dysthymie. 

Voyons de plus près les différences notables entre ces différents types de dépression. 

La dépression atypique

La dépression atypique se caractérise par des symptômes assez spécifiques et différents de la dépression typique ou courante. Les personnes qui présentent une dépression atypique sont concernés par une hypersensibilité, une augmentation de l’appétit et une prise de poids, une hypersomnie ou une somnolence excessive et une sensibilité accrue au rejet et aux critiques. 

La dépression postnatale 

La dépression postnatale est liée à un événement : la naissance d’un enfant. Les causes de son apparition peuvent être assez variées : chute hormonale, déséquilibres biochimiques, problèmes émotifs etc… Les symptômes s’apparentent à la dépression clinique et persistent pendant plus de 4 semaines. 

La dépression saisonnière 

Bien qu’étonnant, la dépression saisonnière est liée au temps qu’il fait ou à la période de l’année. Les symptômes se manifestent généralement en automne ou en hiver. Les symptômes se caractérisent par un état de fatigue sur plusieurs mois, une envie de dormir assez persistante, des pulsions alimentaires et une prise de poids. La dépression saisonnière se résorbe au printemps ou en été. 

La dépression psychotique 

La dépression peut être tellement importante que la personne peut perdre contact avec la réalité. On parle alors de dépression psychotique. Dans ce cadre, les symptômes cliniques de la dépression s’accompagnent d’hallucinations visuelles auditives, de délires sans fondement avec des séquences de paranoïa associant une faible estime de soi et des critiques envers soi-même qui peuvent être extrêmement négatifs pour le bien-être de la personne. 

La dysthymie 

La dysthymie est un état dépressif. Dans ce cas, on ne parle pas réellement de dépression. Les symptômes sont une baisse d’énergie, une somnolence, un manque d’appétit, une perte d’envie, une fatigue, un manque de concentration et une faible estime de soi. Cet état dépressif peut avoir une incidence sur la vie quotidienne notamment dans les relations sociales, les études ou encore le travail. 

Les 5 phases de la dépression

Dans la dépression, il n’y a pas réellement de phase établie, mais il est toutefois possible de lister les différentes progressions. Les phrases peuvent variées en fonction de la personne et de l’intensité des symptômes. 

Phase 1 : L’épuisement et le découragement

Dans un premier temps, la personne n’a pas conscience de son état. Elle peut se sentir simplement épuisée et découragée. Elle peut se dire qu’elle n’a pas la force pour faire telle ou telle chose, qu’elle n’y arrivera jamais et que cela peut lui demander trop d’efforts. Face à une difficulté, cette personne peut se mettre à paniquer, à ressentir un fort sentiment de stress et la mettre en situation d’échec. 

Ces émotions négatives conduisent à ressentir une fatigue intense et constante tout en ayant dormi suffisamment. Elles mènent également à avoir des difficultés à se concentrer, à prendre des décisions ou à accomplir des tâches tout à fait simples. Ces conditions peuvent entraîner une perte d’intérêt pour les activités quotidiennes et de loisir et plonger la personne dans un profond désespoir. 

Phase 2 :  La perte de toute envie 

La perte d’envie, ou aussi appelée anhédonie, intervient dans la phase 2 et est un symptôme fréquent de la dépression . Ce signe se caractérise essentiellement par une perte d’intérêt ou de plaisir pour les activités qui étaient auparavant plaisantes ou satisfaisantes pour la personne. 

Cette perte d’envie affecte tous les aspects de la vie, y compris les relations sociales, le travail, les loisirs, la nourriture et le sexe. À ce moment-là, la personne peut se sentir totalement détachée, désintéressée et désengagée de sa vie quotidienne. Pour elle, plus rien n’a d’importance. L’enthousiasme, l’exaltation sont des émotions qui peuvent avoir du mal à se manifester dans ce cadre. La personne en phase 2 à du mal à se réjouir ou à ressentir des émotions positives. 

Phase 3 :  Le trouble de l’appétit et du sommeil

Le trouble de l’appétit et du sommeil interviennent dans la phase 3 de la dépression. Ce sont les premiers signes à repérer. En ce qui concerne l’appétit, la personne peut avoir des pulsions alimentaires ou ne rien vouloir manger du tout. Toutefois, la dépression peut conduire à perdre complètement l’appétit ou à ressentir des envies de nourriture malsaine ou de confort pour se sentir mieux. La perte ou la prise de poids peut être assez significative. 

En ce qui concerne le sommeil, la personne présentant une dépression peut avoir des difficultés à s’endormir ou à rester endormie. Les réveils nocturnes sont courants. La personne peut se réveiller assez tôt sans être dans la capacité de se rendormir.  La dépression peut entraîner chez certaines personnes une hypersomnie tout en ressentant une forte sensation de fatigue au réveil. 

Phase 4 : Pensée noires , isolement 

Dans cette phase de la dépression s’installent des pensées/ des idées noires ainsi qu’un isolement. 

La personne ressent des pensées négatives et désespérées sur elle-même. Exemple : je ne suis bonne à rien, je suis dans un mauvais état, je ne suis pas belle, je suis seule, je vaux rien, je n’ai pas de valeur. Toutes ces pensées ont un impact sur la qualité de vie. Et lorsque celles-ci s’installent, elles peuvent être difficiles à surmonter.  

L’isolement social est un autre symptôme courant de la dépression. La personne qui peut être de nature très sociable peut se sentir totalement épuisée et incapable de se connecter avec les autres. Cela la conduit à éviter de sortir, de rencontrer des gens. Les relations avec la famille et les proches peuvent se dégrader et augmenter le stress et l’anxiété chez la personne touchée. 

La dépression totale (pensée suicidaire, perte total d’autonomie)

A ce stade de la dépression, la personne se sent complètement amorphe, vidée de toute énergie. Autour d’elle plus rien n’a d’importance. Elle ne gère plus ses papiers, ne se fait plus à manger, ne se lave plus et ne va plus travailler. Cette phase s’accompagne également d’idées suicidaires qui deviennent assez obsessionnelles. 

Peux t-on sortir de la dépression seule ?

La dépression perturbe le fonctionnement psychique. Même si vous prenez conscience que vous n’allez pas bien et que vous souhaitez vous en sortir, la volonté ne suffit pas toujours. Il est important de vous faire accompagner et vous faire entourer. La prise en charge de cette pathologie nécessite l’intervention d’un professionnel et parfois l’utilisation d’un traitement médicamenteux. Certaines thérapies comme la  thérapie cognitivo-comportementale peut vous aider à changer les pensées et les comportements négatifs associés à la dépression. 


Quelles étapes pour sortir de la dépression?

Avant de vous parler des différentes étapes pour sortir de la dépression, rassurez-vous il est tout à fait possible d’en guérir. Toutefois le processus de guérison pour sortir de la dépression peut varier d’une personne à l’autre. Cela dépend de la cause sous-jacente, de la gravité des symptômes et de l’accompagnement choisi. 

Première étape : prendre conscience de vos symptômes 

La première étape pour sortir de la dépression est de reconnaître que vous êtes déprimé et que vous avez besoin d’aide. Les symptômes de la dépression peuvent inclure la tristesse, la perte d’intérêt pour les activités, la fatigue, l’insomnie, la perte d’appétit, la difficulté à se concentrer et la pensée suicidaire. Dans cette première phrase, pensez à tenir un journal des humeurs et inscrivez chaque jour les moments où vous ressentez de la fatigue, de la tristesse, une insomnie en l’associant à une cause ou un événement. Cette première étape est un véritable moment de prise de conscience. Elle vous permettra d’avoir le déclic et de rester à l’écoute. L’écoute de vos émotions et de vos ressentis est essentielle pour sortir de la dépression. 

Deuxième étape : prenez un rendez-vous avec un professionnel de la santé mentale

Non, il n’y a aucune honte à aller voir un psychiatre ou un psychologue. La dépression est une maladie qui nécessite bien souvent l’intervention d’un professionnel.  Même si cela peut être difficile pour vous, acceptez pleinement votre souffrance et acceptez de vous faire accompagner. Ce professionnel pourra vous aider à en comprendre les causes et à trouver des solutions pour combattre cette maladie. 

Troisième étape : suivre un traitement médicamenteux si besoin 

Certaines formes de dépression peuvent nécessiter la prise d’antidépresseur. Ceux-ci permettent de réguler les niveaux de neurotransmetteurs dans le cerveau pour soulager les symptômes de la dépression. Toutefois, vous n’êtes pas obligés de l’accepter si vous n’en voulez pas. Cela reste un complément dans votre accompagnement. Si besoin, vous pouvez vous tourner vers des solutions plus naturelles. 

Quatrième étape : prendre soin de soi et retrouver des sources de bonheur et de bien-être

Pour sortir de la dépression, il est important d’être centré sur vous et de prendre soin de vous. Pourquoi ne pas commencer une activité sportive ? Ou bien réserver un soin esthétique dans un institut de beauté ? Vous achetez les chaussures dont vous avez temps rêvé ces derniers mois ? Vous faire un de vos plats préférés ? 

L’objectif est de trouver des moments de bien-être qui peuvent vous aider à surmonter vos pensées négatives dans les moments de tristesse. 

Cinquième étape : soyez patient et persévérant 

La guérison de la dépression peut être longue et difficile. Il est important de rester fort et de préserver. Prenez de nouvelles habitudes afin d’éviter les rechutes et éliminer de votre vie tout ce qui est lié de près ou de loin à l’arrivée de votre dépression. 


Quels sont les facteurs qui peuvent expliquer qu’une personne tombe en dépression ?

La dépression résulte de plusieurs causes. Les personnes qui ont subi un fort traumatisme ou des moments de vie difficile ( deuil, perte de travail, agressions sexuelles…) sont plus susceptibles de souffrir de dépression. Il y a également un part d’hérédité. Certaines études montrent que si un des parents à souffert d’une dépression, celle-ci peut se déclarer plus intensément chez l’enfant. L’isolement social comme la solitude, la précarité, la perte des repères ou l’éclatement des structures familiales sont aussi des facteurs déclencheurs d’un épisode dépressif.  Les addictions telles que l’alcool et la drogue sont aussi des précurseurs et certaines médicaments peuvent avoir comme effet secondaire un changement d’humeur.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 60 = 62