24 Feb 2024
Dark Light

Article

Le phare des baleines > Santé > Pourquoi l’alcool fait-il vomir ?
Pourquoi l'alcool fait vomir ?

Pourquoi l’alcool fait-il vomir ?

L’alcool c’est pour beaucoup un plaisir, que ce soit lors d’un bon repas ou d’une soirée, c’est une substance consommé dans le monde entier, dans presque toutes les cultures. Mais l’alcool c’est surtout une substance psychoactive. Bien qu’il puisse procurer des sensations agréables et favoriser la sociabilité, l’alcool a de nombreux effets néfastes sur le corps humain, notamment en ce qui concerne le système digestif et le cerveau, que ce soit sur le long terme ou lors d’une consommation d’une fois trop abusive. Dans cet article, nous allons nous pencher sur les mécanismes par lesquels l’alcool provoque des vomissements et les facteurs qui aggravent cette réaction.

L’alcool et notre estomac

Comprendre les mécanismes sous-jacents des vomissements liés à l’alcool permet d’adopter de meilleures pratiques pour prévenir les problèmes de santé associés à la consommation d’alcool. En outre, cela permet de mieux gérer les situations où les vomissements surviennent à la suite d’une consommation d’alcool et de minimiser les risques pour la santé.

L’irritation de la muqueuse gastrique

L’alcool peut irriter la muqueuse gastrique, qui est la couche de cellules qui tapisse l’intérieur de l’estomac. Cette irritation peut provoquer une inflammation, appelée gastrite, et entraîner des nausées et des vomissements. L’alcool est un irritant de la muqueuse, lorsque l’on boit trop d’alcool, le réseau de nerf basé en dessous de cette dernière va envoyer un signal au centre de vomissements. Si l’on vomit, c’est ainsi pour enlever cet alcool présent sur la muqueuse gastrique.

De plus l’alcool stimule la production d’acide gastrique, un liquide produit par les cellules de l’estomac pour aider à digérer les aliments. Une production excessive d’acide gastrique qui contribue à l’irritation et aux dommages de la muqueuse. Cela peut provoquer entre autre une acidité gastrique, des douleurs abdominales, des nausées et des vomissements. Voila une des raison qui explique pourquoi l’alcool fait vomir.

La perturbation de l’équilibre chimique dans le cerveau

Le centre du vomissement est une zone du cerveau qui contrôle les nausées et les vomissements. L’alcool peut perturber l’équilibre chimique dans cette zone, déclenchant des vomissements. Les vomissements sont une réponse naturelle du corps pour éliminer les substances toxiques, dont l’alcool. Il faut ainsi comprendre que vomir n’est pas négatif et que c’est une réaction de défense de notre corps. Se faire vomir peut même être nécessaire dans certains cas, nous vous invitons par ailleurs à consulter notre guide comment se faire vomir.

L’alcool agit donc sur divers neurotransmetteurs et récepteurs du cerveau, tels que la dopamine, la sérotonine et les récepteurs GABA. Cette action peut altérer les fonctions normales du cerveau, y compris la régulation des nausées et des vomissements, contribuant ainsi aux vomissements liés à l’alcool. La perturbation de l’équilibre chimique est donc une raison expliquant pourquoi l’alcool fait vomir.

Autre cause de vomissement : L’intolérance à l’alcool

Certaines personnes sont intolérantes à l’alcool en raison d’un déficit en enzymes responsables de la dégradation de l’alcool dans le corps, comme l’alcool déshydrogénase (ADH) et l’acétaldéhyde déshydrogénase (ALDH). Ce déficit en enzymes entraîne une accumulation d’acétaldéhyde, un sous-produit toxique de la dégradation de l’alcool, qui peut provoquer des nausées et des vomissements.

Les symptômes et les conséquences de l’intolérance à l’alcool Les symptômes de l’intolérance à l’alcool incluent des rougeurs du visage, des maux de tête, des nausées, des vomissements et une accélération du rythme cardiaque. L’intolérance à l’alcool augmente le risque de développer des problèmes de santé liés à la consommation d’alcool et peut rendre les vomissements plus fréquents et plus graves.

Liste des comportements avec l’alcool qui favorise les vomissements

  1. Le binge drinking, ou consommation excessive d’alcool en peu de temps, est un facteur aggravant des vomissements liés à l’alcool. Cette pratique augmente la quantité d’alcool dans le sang, ce qui exacerbe les effets néfastes de l’alcool sur le corps, y compris les vomissements.
  2. La consommation excessive d’alcool augmente les risques de déshydratation, d’intoxication alcoolique aiguë, de troubles de l’équilibre électrolytique et de lésions gastro-intestinales. Ces complications peuvent aggraver les vomissements et entraîner des problèmes de santé à long terme.
  3. La consommation d’alcool à jeun (Les effets de l’alcool sur un estomac vide Lorsque l’alcool est consommé à jeun, il est absorbé plus rapidement dans la circulation sanguine, ce qui augmente les niveaux d’alcool dans le sang et exacerbe les effets néfastes de l’alcool sur le corps. Cela peut entraîner une irritation accrue de la muqueuse gastrique, une production excessive d’acide gastrique et des vomissements plus fréquents et plus graves.)
  4. La déshydratation( L’alcool est un diurétique, ce qui signifie qu’il augmente la production d’urine et favorise la déshydratation. La déshydratation peut aggraver les nausées et les vomissements en provoquant une perte d’électrolytes et en altérant l’équilibre des fluides dans le corps.)

Vous savez maintenant si vous avez lu cet article que l’alcool fait vomir car les vomissements liés à l’alcool résultent de plusieurs mécanismes dont : l’irritation de l’estomac la perturbation de l’équilibre chimique dans le cerveau l’intolérance à l’alcool. D’autres facteurs rentre aussi en jeu, tels que la consommation excessive d’alcool, la consommation d’alcool à jeun et la déshydratation qui peuvent exacerber ces vomissements. Pour éviter les problèmes liés à l’alcool et se retrouver à vomir ( et surtout avoir un beau mal de tête) il est nécessaire de comprendre ces mécanismes et d’adopter des pratiques telles que manger avant de boire, limiter la consommation d’alcool et boire suffisamment d’eau.

Enfin pour rappel il est déconseillé de boire de l’alcool à outrance. Nous vous recommandons de vous limiter à 1 verre ou 2 maximum et de ne pas boire d’alcools tous les jours pour rester en bonne santé.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 11 = 13