4 Feb 2023
Dark Light

Article

Le phare des baleines > Voyage > Pourquoi partir à la découverte de la faune et la flore de Tahiti ?
La faune et la flore de tahiti

Pourquoi partir à la découverte de la faune et la flore de Tahiti ?

Partir pour la Polynésie française

La Polynésie française possède en tout 5 archipels et 118 îles qui s’éparpillent sur son vaste territoire. Tahiti, l’île principale, possède de superbes plages et d’autres paysages qu’on ne trouve nulle part ailleurs. De plus, son climat chaud et ensoleillé fait d’elle la destination de jeunes amoureux de la nature et d’amoureux tout court.

À part la végétation luxuriante et le climat chaud et convivial du tropique, la richesse de la flore et de la faune aquatique et terrestre fait de Tahiti, la destination qui garantit émerveillement et dépaysement total dans le Pacifique.

Ne commettez donc pas la terrible erreur de rater les superbes plages de sable noir de la Pointe Vénus, de Taharuu, ou de Tautira ; ou encore le superbe contraste du bleu de l’océan avec le vert des montagnes environnantes, pour laisser d’inoubliables souvenirs aux amoureux de la nature que vous êtes !

La flore en Polynésie

Même si au début, les espèces indigènes étaient assez pauvres en diversité et en couleurs, des variétés importées ont su enrichir la flore polynésienne par la suite. Plusieurs centaines (près de 1000) espèces végétales poussent sur l’archipel. Fleurs, arbres ou tubercules lui donnent vraiment une image de paradis sur terre. L’on y trouve des espèces végétales endémiques. L’une d’elles est le Gardénia Tahitensis qui entre dans la composition du monoï, l’emblème de la Polynésie Française. Ou encore la fleur de Tiaré, dont l’Apetahi, à la forme atypique, qui ne pousse que sur le mont Temehani à Raiatea. La vanille Tahitensis est également une espèce qui ne pousse que sur ce territoire.

Les fleurs dans la culture polynésienne

Les fleurs et les couleurs tiennent une place absolument importante dans la culture et les traditions de Tahiti. Lors d’occasions spéciales ou de fêtes, les Polynésiennes se fabriquent des colliers de coquilles ou de fleurs multicolores pour se distinguer et pour faire honneur.

Il n’est pas rare de voir au marché de Papeete des femmes qui fabriquent des colliers et des couronnes qu’elles porteront pour les grandes occasions, pour un d’un mariage, ou tout simplement lors d’une fête familiale ou amicale.

À part la tiare tahitienne, qui est très odorante, et constitue l’emblème de Tahiti ; les différentes espèces importées ont par ailleurs su s’imposer, et illustrent le quotidien des tahitiens.

Mais il arrive que les Tahitiennes utilisent aussi les fleurs de l’hibiscus ou du frangipanier pour parer leur importante chevelure.

Les animaux terrestres

La faune terrestre de Tahiti ne renferme qu’une très pauvre, une faune assez limitée. D’ailleurs, la superficie totale de l’île ne mesure que 1 000 km². Ainsi, il n’y a pas trop de risques de rencontrer des animaux dangereux sur l’île.  Les seuls animaux qui y vivent sont, en fait, sont ceux qui ont été importés par les navigateurs : chats, chiens, poules, chèvres, cochons, bovins et chevaux. De ce fait, la faune aviaire se constitue à peu près d’une trentaine d’espèces d’oiseaux endémiques et de 28 oiseaux marins.si vous souhaitez observer les plus beaux spécimens et les oiseaux migrateurs, tels que les Frégates et les Fous à pied bleus, il faut penser à organiser des randonnées pendant leurs saisons de pontes.

Pour ce qui est des animaux endémiques, de rares animaux terrestres uniques peuvent aussi faire l’objet de visites intéressantes : Le Gecko, qui est une petite espèce de lézard, ainsi que le crabe de terre ou tupa.

Les visiteurs peuvent découvrir des espèces d’oiseaux telles que les colonies de perruches et d’hirondelles lors de balades en forêt et en montagne.

La faune marine

Si la faune terrestre ne présente pas une richesse abondante, la faune sous-marine, quant à elle, est assez diversifiée. Elle compte plus de 800 espèces de poissons tropicaux, lagunaires ou pélagiques. Bon nombre de ces espèces sont désormais menacées d’extinction, telle que les tortues.

En mai 2002, la Polynésie française est classée sanctuaire des mammifères marins.

Les dauphins et les baleines sont incontestablement les stars de ces eaux du Pacifique et avec le requin, constituent l’une des plus grandes attractions. Les gros morceaux de poisson, bonite, mahi ou espadon, sont également très appréciés pour leur chair et font partie du régime polynésien. Effectivement, les récifs coralliens constituent en même temps une source de nourriture et une excellente protection pour les espèces qu’ils abritent.

Toutefois, les activités d’approche des baleines, ainsi que d’autres mammifères marins, sont réglementées. Il est donc obligatoire de demander une autorisation d’approche auprès de la direction de l’environnement. D’un autre côté, les lagons et leur microclimat constituent un écosystème idéal pour la vie sous-marine.

Mollusques, crustacés, baleines ; et tortues marines se côtoient les uns les autres dans les fonds polynésiens, pour le plus grand émerveillement des visiteurs, surtout des plongeurs.

Y a-t-il des animaux dangereux ?

Bien que le paysage soit paradisiaque et propice aux vacances bien méritées, Tahiti recouvre tout de même quelques espèces qui peuvent être dangereuses pour les humains. Il faut surtout faire très attention aux animaux du lagon. Parmi ces espèces redoutées et classées comme dangereuses se trouvent :

  • le poisson-pierre
  • la murène
  • les oursins
  • la raie à Aiguillon
  • le poisson de feu ou rascasse volante
  • le requin
  • la scolopendre
  • l’anémone de mer
  • la méduse
  • les étoiles de mer épineuse
  • le cône qui est venimeux
  • le corail de fer
  • la pieuvre
  • le poulpe les holothuries

Ces animaux  figurent toutes parmi les espèces à ne pas trop approcher.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 + = 26