24 Feb 2024
Dark Light

Article

Le phare des baleines > Voyage > Une personne sur 3 a été victime d’une escroquerie lors d’une réservation ou d’un voyage
Avion vue de dessus

Une personne sur 3 a été victime d’une escroquerie lors d’une réservation ou d’un voyage

À l’approche de l’été, la sécurité des voyageurs a été analysée dans un rapport de McAfee Corp. L’étude révèle que 30 % de voyageurs ont subi ou ont connaissance d’un problème rencontré par un proche lors d’une escroquerie en ligne en essayant d’économiser de l’argent lors de la réservation d’un voyage. Trente-quatre pour cent des personnes qui se sont fait voler de l’argent ont perdu plus de mille euros avant même d’avoir commencé leur voyage.

Les arnaques les plus courantes dans le monde du voyage

Les arnaques aux voyages se classent dans différentes catégories. L’étude révèle que 14 % des adultes ont été amenés à réaliser des transactions par l’intermédiaire de plateformes frauduleuses et que 18 % se sont fait dérober leur identité lors d’une réservation en ligne. Il existe également d’autres risques.

1. Les faux réseaux Wi-Fi gratuits

Aujourd’hui, nous sommes tous à l’affût de réseaux Wi-Fi gratuits. Une escroquerie courante consiste à créer un hub Wi-Fi gratuit et déverrouillé, puis, une fois que vous vous y êtes connecté, les pirates volent vos données. Comment protéger mon adresse IP dans ce cas ? Ne rejoignez jamais de réseaux non sécurisés et utilisez toujours un VPN lorsque vous êtes à l’étranger. Vos données seront ainsi sécurisées. En outre, n’accédez pas à des données sensibles lorsque vous êtes sur un réseau non sécurisé, comme votre banque en ligne.

2. Les pickpockets

L’une des escroqueries les plus courantes est les pickpockets, qui sont généralement présents dans les gares ferroviaires, les stations de bus ou de métro. Les touristes peuvent facilement se laisser distraire et submerger par le nombre de personnes dans ces lieux très fréquentés. Dans cette escroquerie, un voleur ou un groupe de voleurs heurte « accidentellement » un touriste. Pendant que vous êtes distraits, l’escroc vous fait les poches. Dans les trains, les voleurs restent souvent près de la porte du train, attendant leur prochain coup. Au moment où la porte s’apprête à se fermer, ils volent les sacs à main et autres effets personnels et s’enfuient rapidement pendant que le train quitte la gare.

3. Location de véhicules : de la voiture au jet-ski

Les voyageurs qui optent pour la location d’un véhicule doivent être prudents. Il est courant que les commerçants gardent votre passeport en garantie pendant votre excursion. Lorsque vous rendez la moto ou le jet ski à la fin de la journée, le propriétaire prétend que vous avez causé des dommages à l’équipement et qu’il devra payer les charges sur les réparations. Les voyageurs soucieux de récupérer leur passeport peuvent payer les frais. Veillez à inspecter minutieusement le véhicule avant de partir. Si possible, informez le commerçant que vous prenez des photos ou une vidéo des dommages existants.

4. Le juice jacking

En tant que voyageurs, nous dépendons de nos appareils mobiles pour presque tout : communication, information, divertissement, etc. Mais nos appareils ont besoin d’une source d’énergie et les voyageurs s’empressent souvent de les brancher dès qu’une batterie faible est signalée. Mais ne vous branchez pas tout de suite sur une borne de recharge publique : le « juice jacking » est une nouvelle source de préoccupation pour les voyageurs.

Il se produit lorsqu’un criminel manipule un port de chargeur USB, ou le câble qui y est relié, de manière à installer un logiciel malveillant sur l’appareil qui y est branché. Ce logiciel malveillant peut verrouiller l’appareil ou envoyer des données, des mots de passe ou même une sauvegarde complète du téléphone directement à l’escroc. Pour plus de sécurité, il est recommandé de se brancher directement sur une prise secteur au lieu d’une station de chargeur, et d’emporter ses câbles avec soi. Les batteries externes sont également d’excellentes alternatives et permettent à l’utilisateur de se déplacer librement plutôt que d’être attaché à la station de recharge pendant que son téléphone se charge.

5. les distributeurs automatiques de billets

De nombreux voyageurs préfèrent avoir de l’argent liquide à portée de main, et cet argent provient souvent d’un distributeur automatique de billets (DAB). Cependant, l’utilisation de ces machines pratiques comporte parfois des risques, car les voleurs ont des moyens de s’emparer des données des cartes de guichets automatiques.

Les skimmers sont de petits appareils que les criminels placent dans la fente du distributeur automatique de billets. Ce dispositif enregistre les informations de la carte lorsque la carte physique est insérée dans la machine. Le code PIN de la carte est également nécessaire, c’est pourquoi une caméra est souvent cachée pour enregistrer le code PIN, ou un clavier PIN superposé, qui est placé sur le clavier normal, enregistrant le code saisi. En arrivant au distributeur, il est conseillé d’examiner le lecteur de carte, le clavier et la protection de la vie privée. Les skimmers sont souvent encliquetés ou fixés à l’aide d’un adhésif, de sorte que le dispositif doit être visible. Si la carte est introduite dans la fente et qu’elle ne s’y insère pas facilement, il est possible qu’un dispositif externe soit installé.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 1 =