3 Dec 2022
Dark Light

Article

Le phare des baleines > Auto > Quels types de conduite accompagnée choisir ? 
conduite accompagnée

Quels types de conduite accompagnée choisir ? 

Pendant l’obtention d’un permis, les jeunes conducteurs peuvent conduire avec un parent, un autre adulte afin de s’exercer à la conduite. En plus de pouvoir avoir conduit  plus longtemps le jour de la présentation à l’examen du permis de conduire, la conduite accompagnée permets aussi une économie d’argent non négligeable au vu du prix des cours de conduite. Il existe trois formes de conduite accompagnée : 

  1. la conduite supervisée 
  2. l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC)
  3. la conduite encadrée.

La conduite supervisée : 

Lorsque vous apprenez à conduire, quelqu’un doit être dans la voiture avec vous.

Les auto-écoles proposent une phase de conduite accompagnée pour les personnes de plus de 18 ans, afin qu’elles puissent compléter leur formation initiale et passer leur examen plus sereinement. Cette forme d’apprentissage est plus structurée que l’apprentissage avancé de la conduite (AAC), mais présente bon nombre des mêmes avantages.

Les candidats âgés de 18 ans ou plus peuvent acquérir de l’expérience dans la conduite de véhicules légers avant de passer leur examen du permis de conduire ou après (s’ils échouent à l’examen). L’apprentissage est encadré par un moniteur et dure au moins 6 mois.

Il est possible de d’accéder à la conduite supervisée soit avant le passage de l’épreuve au moment où pendant son inscription à l’autoécole. Soit après un échec à l’épreuve pratique  La conduite supervisée n’impose ni durée minimale ou une distance minimale à parcourir 

L’apprentissage anticipé de la conduite

l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC) signifie qu’un conducteur de 15 ans peut apprendre sur la route avec un parent ou un autre adulte.

Après avoir suivi une formation initiale en auto-école, la conduite accompagnée permet de conduire au volant dans des conditions de circulation très variées avec la confiance maîtrisée d’une autre personne, en général le tuteur, avant de passer les examens du permis et de devenir autonome au volant.

Les conducteurs débutants qui suivent une formation de longue durée ont moins d’accidents et réussissent plus souvent l’examen.

Les candidats ayant suivi l’apprentissage anticipé de la conduite ont un taux de réussite de 75% à l’épreuve pratique pour l’obtention d’un permis de conduire de catégorie B. Ceux qui ont suivi une formation de base à la conduite ont un taux de réussite de seulement 52 %.

Quels sont les avantages de l’externalisation ?

En particulier, la conduite accompagnée permet :

  • Pour acquérir de l’expérience de conduite et gagner en confiance pour conduire sur la vraie route, ainsi que pour réussir l’examen de conduite.
  • 75 % des personnes ont réussi le test de permis à l’aide de l’application, alors que 57 % l’ont réussi dans l’industrie traditionnelle.
  • Les jeunes conducteurs ayant obtenu leur permis après avoir été accompagnés verront leurs 12 points sur leur permis réduits à 2 ans sans s’attirer d’ennuis, au lieu de 3 ans pour les conducteurs ayant obtenu leur permis de manière traditionnelle.
  • Toute personne âgée de 17 ans ou plus peut passer l’examen de conduite pour obtenir son vrai permis de conduire.
  • Certains conducteurs bénéficient d’un rabais sur leur assurance parce qu’ils sont jeunes.
  • Dès l’âge de 15 ans, on peut commencer une formation dans une auto-école (à la fois le code et la conduite).

La conduite encadrée 

Les candidats âgés d’au moins 16 ans peuvent obtenir leur permis de conduire après avoir une conduite encadré avec une personne de la profession. La supervision donne aux candidats plus d’expérience, qu’ils peuvent utiliser pour passer le test pratique dans un environnement plus détendu. Ils peuvent obtenir leur permis à l’âge de 18 ans.

Pour qui est destinée la conduite encadrée ? 

Les personnes en formation professionnelle peuvent suivre des cours de conduite accompagnés, dans le but d’obtenir un diplôme de l’éducation nationale.

Les véhicules légers ou les véhicules lourds peuvent s’exercer à la conduite sous surveillance.

Pendant l’école, qui dure en moyenne deux ans, les élèves exécutent la formule décrite ci-dessus.

L’accompagnateur doit :

  • Détenir un permis de classe B pendant au moins cinq années consécutives ;
  • L’accord de l’assureur doit être obtenu.
  • Il peut d’ailleurs y avoir plusieurs accompagnateurs.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *