24 Feb 2024
Dark Light

Article

Le phare des baleines > Auto > 4 choses à ne pas négliger lorsqu’on est jeune conducteur
Jeune conducteur

4 choses à ne pas négliger lorsqu’on est jeune conducteur

Que vous soyez un conducteur novice ou expérimenté, il est très important que chacun soit très prudent lorsqu’il est au volant. Les informations qui vont suivre s’adressent aux personnes qui apprennent à conduire et qui sont assez novices en la matière mais c’est aussi un rappel pour tous les conducteurs expérimentés, car ce sont généralement eux qui ont tendance à oublier les règles de base et à faire du grabuge sur la route.

1. La souscription d’une assurance auto

Quand on vient d’obtenir son permis de conduire, on a souvent une chose en tête : prendre le volant. Malgré tout, il convient de ne pas négliger une condition importante mais aussi obligatoire : la souscription d’une assurance auto. Que vous rouliez occasionnellement ou que vous comptiez prendre le volant tous les jours de la semaine, vous devez souscrire un contrat d’assurance auto. Il est vrai qu’une assurance automobile représente un budget, pour autant, vous ne devez pas faire l’impasse sur cette assurance qui reste, rappelons-le, une assurance obligatoire. Nous vous invitons à solliciter des devis auprès de différents assureurs afin d’opter pour le contrat dont les garanties répondront à vos attentes, sans surcoût inutile. Vous pouvez commencer par le site de l’assureur Macif qui est plutôt clair en matière de garanties contractuelles.

2. La prise en main d’un nouveau véhicule

La première et la plus importante chose à faire avant de commencer à conduire est de se sentir à l’aise avec sa voiture. Familiarisez-vous avec les bases de la voiture en théorie avant de commencer à la conduire. Toutes les voitures ne se valent pas et si les principes de conduite restent les mêmes, certaines manipulations peuvent varier d’un véhicule à l’autre. La marche arrière est un parfait exemple. Pour accéder à la marche arrière, la manœuvre n’est pas la même sur tous les leviers de vitesse. Ainsi, avant de vous lancer dans une balade en voiture, n’hésitez pas à appréhender le véhicule à l’arrêt ou dans une zone tranquille.

3. La bonne position au volant

La deuxième chose la plus importante à apprendre pour un conducteur amateur est la position assise. Même certains conducteurs avertis ne se positionnent pas correctement et manquent donc de confort et de contrôle, ce qui augmente la probabilité d’accidents. Veillez à vous asseoir bien droit, le dos et les fesses étant creusés par la conception du siège, ce qui permet d’éviter les lésions dorsales. Le siège du conducteur doit être placé de manière à ce que vous puissiez voir tout autour de vous facilement et confortablement. On dit souvent que la hauteur du siège doit être telle que vos yeux soient à la moitié de la hauteur du pare-brise. Dans le sens longitudinal, le siège doit être dans une position telle que vos genoux ne soient pas trop tendus lorsque vous appuyez à fond sur la pédale. Tenez-vous droit et ne vous penchez pas en avant.

4. Le recours aux distractions : musique, téléphone…

Une fois que vous êtes à la place du conducteur, soyez attentif, réglez vos rétroviseurs, attachez votre ceinture de sécurité et soyez conscient du code de la route. Évitez les distractions au volant, car les routes urbaines sont encombrées d’accidents potentiels qui ne demandent qu’à se produire. Par conséquent, vous devez garder vos yeux et votre attention concentrés sur la route à chaque seconde. Les deux règles les plus fondamentales à respecter avant de prendre le volant sont les suivantes : n’utilisez pas votre téléphone portable en conduisant et ne buvez pas au volant. En plus de ces règles, les nouveaux conducteurs doivent surtout éviter de manger, de monter le volume de la musique à un niveau très élevé et de se livrer à des conversations détaillées lorsqu’ils sont au volant. En outre, faites attention à rouler dans votre voie et à ne pas dériver entre elles, ce qui peut aussi arriver simplement à cause des imperfections de la route en ajustant progressivement la position de la direction.

Enfin la connaissance des panneaux routiers est primordiale sur la route. En tant que jeune conducteur, vous n’êtes pas encore familier avec tous les panneaux, bien que vous les ayez normalement appris à l’occasion des cours théoriques du code de la route. N’hésitez pas à réviser votre code de la route régulièrement pour vous assurer de ne pas vous retrouver face à un panneau dont vous ne connaîtriez pas la signification.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

57 − 47 =